Massage métamorphique

Libération émotionelle avec le massage métamorphique:

C'est dans les années 1960 que Robert Saint-John, réflexologue et naturopathe, s'apperçut que le massage sur la zone reflexe de la colonne vertébrale avait une influence sur le psychisme.

Lors du massage métamorphique, ou toucher métamorphique car, le travail ce fait essentiellement par effleurements, il a pu s'aperçevoir que les enfants autiste et trisomique dont il s'occupait étaient indéniablement soulagés. Comme si cela les libérait autant sur les plans physiques que psychiques. Nous pouvons ainsi créer des changements favorables et considérables en exerçant de légers touchers sur l'arcade du pied.

Il a alors fait lien entre ses résultats et la médecine chinoise sur l'influence prénatale de la mère sur le fœtus. Cette technique fut dans un premier temps nommée Prénatothérapie puisqu'elle agissait sur la période de gestation, puis plus tard technique métamorphique, car il s'agit bien là d'une réelle métamorphose.

Dans "Naissance sans violence" le Docteur Frédéric Leboyer émet l'hypothèse que tous les souvenirs de la période prénatale s'imprimment dans la colonne vertébrale. Dans son livre, il explique comment la colonne est en contact avec la paroi utérine, et avec chaque mouvement qui se produit dans le ventre de la mère.

C'est pendant neuf mois de vie intra-utérine que se mettent en place les structures émotionnelles, mentales, et physiques. Toutes émotions, tensions, bruits, évenements que la mère ressent est directement imprimé dans la colonne vertébrale du bébé. Au cours de cette période nous sommes influencés par la vie de nos parents.

Robert Saint-John a développé par la suite le massage métamorphique avec un schéma pour la tête, les mains et les pieds.

Lors d'une séance, le travail se fera donc sur la tête pour une durée de dix minutes, sur les mains pendant dix minutes chacune, et vingts minutes par pied.

Soit 1h10 de soin pour un tarif de 70€

Schéma

Graphique metamorphique